26/11/2015

Vente de voiture en baisse sur le marché européen

Dans l’Union européenne, le groupe Volkswagen domine toujours le marché avec un écart considérable par rapport aux autres concessionnaires automobiles, notamment en volume. Malgré cela, on constate un ralentissement de la croissance du marché. Par ailleurs, le nombre d’immatriculations de voitures neuves n’a progressé que de 2,9% contre 8,2% sur l’année. Comparé au mois d’octobre 2014, « la demande de voitures neuves a perdu de son élan sur tous les grands marchés » souligne l’Association des constructeurs européens d’automobiles. Le Royaume-Uni en tant que deuxième marché de l’UE a basculé de -1,1% tandis que l’Allemagne se trouvant au premier rang n’a augmenté que de 1,1% seulement.

Volkswagen en pleine tourmente

R02IkCw

Volkswagen paie fort sa tricherie aux émissions polluantes étant donné que sa livraison a reculé de 0,5% en octobre. Depuis le scandale des moteurs truqués, les automobilistes ont décidé de mettre entre parenthèses voire décaler leurs projets d’achat. Néanmoins, il garde son titre de leader en Europe avec 25,1% du marché et une progression nette de 6,4% en 2015. Pour ce qui est du ralentissement des ventes en octobre, il reste à savoir s’il est ponctuel ou plus durable.

Une tendance baissière

636_424_370d985fbda54e6bf7a8e225

La tendance du marché au cours des dix premiers mois de l’année est excellente dans l’ensemble. D’ailleurs, les 8,2% de croissance ont permis d’atteindre 11,5 millions de voitures neuves. Ainsi, « si le marché n’atteint pas 13,5 millions, il en sera tout près » prédit Jean-François Belorgey, un expert des marchés automobiles au cabinet EY. Toutefois, ce chiffre est encore bien loin des 16 millions, enregistré avant la crise de 2008-2013.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Réalisé par Web & SEO