11/01/2016

Rajeunir ses paupières avec la blépharoplastie

Le regard est l’un de nos principaux atouts de séduction. D’ailleurs, qui ne rêve pas d’avoir des yeux pétillants et pleins de mystères. Toutefois, quand la peau perd son élasticité à un certain âge, des rides se forment autour des paupières et donnent au regard un air triste et fatigué. Avec la blépharoplastie, il est désormais possible de corriger ces problèmes de paupières tombantes qui apparaissent généralement à partir de 40 à 45 ans.

En principe, c’est la paupière supérieure qui commence à montrer des signes de vieillissement ou de faiblesse et affecte l’œil en formant un semblant de casquette avec une queue de sourcil tombante. La paupière inférieure subit également un relâchement cutané, mais de façon moins prononcée. Dans le cadre d’un traitement chirurgical, le médecin pourra éventuellement réparer d’autres imperfections du regard telles que les rides du lion, les cernes et les ridules.

Une accumulation de masse graisseuse

Le relâchement de la peau des yeux engendre une accumulation de graisses. Soit, il forme une petite boule dure sous la forme d’une hernie au niveau de l’angle supérieur de l’œil, à proximité de la racine du nez. Soit, il se manifeste sous la forme de poches en dessous des yeux. Ces imperfections peuvent survenir très tôt vers la vingtaine. Chez certains sujets, elles sont plus prononcées lors de la fatigue, la prise d’alcool et de tabac. Pour d’autres, elles sont à l’origine des problèmes hormonaux comme les problèmes thyroïdiens. De plus, les techniques chirurgicales à réaliser pour rafraîchir les paupières ne requièrent aucunement de mésothérapie.

Les techniques chirurgicales à préconiser

1374152775

La blépharoplastie est la solution à ce regard alourdi. L’intervention doit se faire sous anesthésie, avec ou sans hospitalisation selon les convenances du patient, mais il faudra également prendre en compte les recommandations du chirurgien. Elle dure entre une demi-heure à une heure en fonction du nombre de paupières à opérer. C’est en quelque sorte, un lifting des yeux.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour la technique avec cicatrices ou sans cicatrices. En fait, la première technique est choisie en cas de relâchement cutané ou associé à des coussinets graisseux. Le chirurgien enlève d’abord la graisse, la peau en excédent et les tissus sous la peau pour ne laisser qu’une petite lamelle musculaire. Puis, il redrape la peau pour atténuer les rides et ridules à la surface.

Sinon, la blépharoplastie sans cicatrices est choisit si le praticien traite uniquement les poches sous les yeux. Cette technique permet de dissimuler l’incision sur la muqueuse interne de la paupière. De cette façon, aucune cicatrice externe ne sera visible. Nous vous invitons donc à recueillir plus d’informations auprès de clinique ou chirurgien expert dans la blépharoplastie.

Une intervention en ambulatoire est tout à fait envisageable. En tout cas, il est beaucoup moins douloureux de subir une blépharoplastie plutôt que de refaire les seins. Cependant, les yeux peuvent devenir sensibles à la lumière et à larmoyer les premiers jours.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Réalisé par Web & SEO