12/02/2017

« Discover People », une application Facebook pour les rencontres

Après avoir lancé son dispositif anti-intox avec Google, Facebook se positionne parmi les plateformes de rencontre en ligne. À titre expérimental, la firme américaine lance une fonctionnalité baptisée Discover People. Rien que le nom en dit long sur son principe. Il permet d’entrer en contact avec des personnes qu’on souhaite connaître par la suite, c’est-à-dire, des inconnus.

Dorénavant, les membres peuvent utiliser Facebook pour faire des rencontres comme un site de rencontre à part entière. Il était temps d’envisager cette option pour le réseau social si sa politique jusque-là consistait à permettre aux gens qui se connaissent dans la vie réelle de rester en contact.

Pas facile de se faire de nouveaux amis sur Facebook !

Quand une personne ne figurait pas sur votre liste d’amis, il n’est pas facile de rentrer en contact avec elle en raison des modalités diverses. Si vous lui envoyez une demande, elle pourrait l’ignorer ou la refuser carrément. Ce qui est normal comme réaction. Si vous lui envoyez un message privé, celui-ci va être directement rangé dans le dossier « Autres messages » sans aucune notification.

 

Et si vous souhaitiez connaître les inconnus qui essayent de vous contacter, il faudra payer une petite somme entre 50 à 80 centimes pour que son message atterrisse dans la boite « Messages reçus » avec notification. Par la suite, Facebook a renoncé au principe du paiement afin d’éviter les spams, mais la livraison du message dans un dossier à part sans notification du destinataire est restée.

 Discovery People : son principe de fonctionnalité

Avec la nouvelle application Discover People, Facebook change la donne. Elle donne la possibilité d’envoyer des messages à d’autres membres travaillant dans la même entreprise, vivant dans la même commune et participant au même événement.

Pour cela, Facebook se réfère aux informations du profil de l’utilisateur. Les membres qui ne souhaitent pas être retrouvés ont pleinement le droit de paramétrer leurs données personnelles. Ils vont alors limiter le partage des contenus à leurs amis seulement. Cela dit qu’il ne s’agit pas d’une obligation, mais d’une simple option facultative.

Uniquement les informations publiques seront visibles par les autres utilisateurs.

En mettant en place ce nouvel usage, Facebook entre en concurrence avec le réseau social vk.com qui est notamment utilisé dans les pays russophones. Les moindres infos sur votre profil feront l’objet d’un tag cliquable pour avoir accès à la liste des personnes qui ont renseigné la même information. Cela inclut les centres d’intérêt, les films visionnés, les musiques écoutées, les lieux fréquentés, les appartenances politiques, entre autres. Par exemple, si vous avez indiqué un lieu sur votre statut et que vous cliquez dessus, vous allez découvrir tous les membres habitués à cet endroit.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Réalisé par Web & SEO