11/01/2016

Ultime hommage aux victimes de l’attentat sur la place de la République

La France a consacré la matinée du dimanche 10 janvier 2016, un ultime hommage aux victimes de l’attentat de janvier et novembre 2015 sur la Place de la République. Un an déjà que la « marche républicaine » a réuni près de 1,5 million de personnes le dimanche 11 janvier 2015 sur le même lieu, suite aux terribles incidents de Charlie Hebdo. Hier, la commémoration a rassemblé de nombreuses personnalités dont le président de la République en personne, François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo ainsi que le Premier ministre Manuel Valls. Ils ont été entourés d’autres hommes et femmes politiques, de familles de victimes et de blessés, mais aussi d’artistes dont Hallyday.

Une cérémonie riche en émotion

attentats-paris.pendant-lhommage-la-capitale-se-fige

La musique a effectivement marqué cette commémoration. Seul avec sa guitare, Johnny Hallyday a entonné une chanson intitulée « Un dimanche de janvier », saluant le grand rassemblement qui avait suivi les attentats de Charlie Hebdo un an de cela. Pour sa part, le cœur de l’armée Française a repris la chanson de Brel « Les prénoms de Paris », puis, « Le temps des Cerises ». Ensuite, une allocution de Victor Hugo a été lue publiquement. « Qui attaque Paris, attaque en masse tout genre humain » affirmait l’écrivain lors de son retour d’exil en 1870. Une minute de silence succédait l’allocution, suivi d’un dépôt de gerbes. On pouvait lire sur la plaque dédiée « à la mémoire des victimes des attentats de janvier et novembre 2015 ». Puis, La Marseillaise a clôturé la cérémonie vers 11h 30.

Renforcement de la sécurité

attentats-paris.le-pere-dune-victime-boycottera-lhommage-national

En fin d’après-midi à 17h30, une seconde manifestation a été organisée sur la même place en présence de Mme Hidalgo. Rappelons que tous les Parisiens étaient conviés pour cette journée de commémoration. D’ailleurs, la place de la République était devenue le symbole de la mobilisation où chacun devait apporter une bougie. De ce fait, la sécurité a été renforcée par le dispositif policier. Les autorités n’ont pas manqué de rendre hommage aux onze victimes de l’attentat à Charlie Hebdo du 7 janvier 2015, à la Policière Clarissa Jean-Philippe tuée le 8 janvier à Mont-Rouge ainsi qu’aux cinquante victimes de l’attaque du 9 janvier à Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Réalisé par Web & SEO