24/06/2015

La nouvelle vignette ne suscite pas l’engouement chez les automobilistes

Segolene royal et les vignettes auto

Récemment, le Gouvernement français a présenté les 7 vignettes de couleur que les automobilistes peuvent coller à leur pare-brise.

Bien qu’elle ouvre droit à des avantages non-négligeables, dans certaines conditions, cette mesure élaborée par Ségolène Royal semble avoir rencontrée de nombreux opposants.

Les détracteurs de la nouvelle vignette

Le mardi 2 juin 2015, Ségolène Royal a dévoilé une nouvelle mesure qui s’est inspirée de la vignette verte proposée entre 1998 et 2003 par le Ministre de l’Ecologie, Dominique Voynet. Ces pastilles ont pour objectif de définir, le niveau de pollution engendré par un véhicule, mais elles seront toutefois facultatives et les automobilistes auront le droit de l’apposer ou non, sur le pare-brise de leur bien. Pour plus d’informations concernant les automobilistes, rendez-vous ici.

Si cette mesure semble être une excellente solution à la réduction de la pollution atmosphérique, elle suscite des oppositions, notamment chez l’Automobile club de Champagne. Cette association entend défendre les intérêts des utilisateurs et voit dans ce nouveau système de Mme Royal, un simple “coup politique”.

Par ailleurs, le caractère volontaire de la vignette est vu par certaines personnes comme une faille de la mesure. En effet, si les détenteurs de véhicules dégageant une quantité importante de gaz à effet de serre, de particules fines et de dioxyde d’azote décident de ne pas apposer leur pastille, ils pourront continuer à engendrer une pollution plus ou moins importante.

Certains maires ont déjà décidé de ne pas mettre en place de zones réservées aux véhicules dits “propres” dans leur commune.

Les nouvelles pastilles en bref

vignette auto contre la pollution

Présentées durant le Conseil national de l’air, les pastilles élaborées par Ségolène Royal seront mises en vigueur, au début de l’année 2016. Elles seront de 7 couleurs et seront attribuées en fonction du degré de pollution émise par le véhicule.

Les pastilles de couleur verte sont réservées aux véhicules les moins polluants et celles de couleur grise, sont réservées aux voitures les plus anciennes. Entre ces deux couleurs, on trouve les vignettes jaunes, orange, rouge et bordeaux. Pour les voitures électriques, la nouvelle mesure prévoit une pastille bleue. Cette dernière indique donc le degré de pollution minimum.

Les avantages offerts par les vignettes dépendent essentiellement des règles adoptées par les mairies. Dans certaines communes, les véhicules portant une vignette verte pourront entre autres, accéder aux zones de circulation restreinte et bénéficier de tarifs de stationnement réduits.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Réalisé par Web & SEO