IMC : tout savoir sur ces trois lettres

imc

L’IMC ou indice de masse corporelle indique quel poids on devrait faire selon notre taille. Cette référence mise en place par l’OMS induit parfois en erreur les personnes qui tiennent à conserver une belle silhouette face aux nombreuses idées reçues. On vous éclaire alors dans ces quelques lignes. En poursuivant votre lecture sur Santé Magazine https://www.santemagazine.fr/minceur/imc-indice-de-masse-corporelle-267579 vous apprendrez comment le calculer en plus d’autres informations intéressantes.

Les avantages à connaitre son IMC

En déterminant votre IMC, votre médecin traitant et vous ferez plus attention à votre santé par rapport à votre mode d’alimentation, de pratique d’activité physique et de votre hygiène de vie en général. Selon ces chiffres, vous pourriez faire un poids normal et donc n’avoir rien à changer à cette dernière. Par contre, si vous vous retrouvez nettement au-dessus, cela signifie que vous devez adapter votre façon de vous nourrir et vos habitudes pour retrouver un IMC normal.

En sachant que vous êtes en surpoids voire obèse et en essayant de changer cela, vous rajoutez des années à votre espérance de vie. Comment ? En minimisant les risques d’attraper des maladies : hypertension, diabète, maladies cardiaques, stress oxydatif, les maladies des articulations et du squelette et bien d’autres.  

IMC : est-ce le même pour toutes les tailles ?

L’IMC n’est pas le même pour toutes les tailles, car à part ce facteur, il en existe d’autres dont l’âge, les gènes, l’activité physique ou encore le mode de vie. L’interprétation doit alors être réalisée par un spécialiste qui prendra en compte toutes ces données. Le calcul, vous pouvez le faire vous-même en suivant la formule. Certains sites aident les internautes en l’effectuant à leur place. Ils n’ont qu’à entrer leur taille et leur poids et attendre que le résultat s’affiche.  

calcul imc

Le poids idéal existe-t-il ?

Le poids idéal dépend de chacun. On peut donc dire que l’IMC n’est pas une norme infaillible même si les assurances maladies (dans certains pays) s’en servent pour déterminer le montant de leurs primes. Il est pratiquement impossible de distinguer la masse osseuse de la masse musculaire ou encore de la masse graisseuse à partir de cette base de calcul. Pourtant tous ces éléments se combinent dans le calcul général de la masse. On a du mal à le croire de visu, mais une personne plus mince, mais musclée peut peser plus que quand elle était plus enveloppée. Cela est dû au fait que les muscles et les os pèsent plus lourd que la graisse. Donc, le fait d’être à risque en matière d’état de santé dépend de plusieurs éléments qui se complètent et pas uniquement de la masse corporelle.

En conclusion, l’IMC est surtout un outil de prévention qui permet aux médecins de mieux suivre les personnes considérées comme plus vulnérables (en surpoids et en phase d’obésité sévère), mais non une vérité absolue. En fonction de cet indice, vous pouvez modifier votre régime alimentaire et votre pratique d’activités physiques. Mais pour une analyse plus approfondie, il serait bon de vous reposer sur des spécialistes (nutritionnistes, médecins, coaches sportifs). Pour mieux comprendre, n’hésitez pas à faire un saut sur Santé Magazine, la revue qui vous expliquera tout ce que vous devez savoir pour rester en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.