Investir dans la pierre ou jouer en bourse ?

La crise actuelle nous amène à constater le degré d’exposition du domaine boursier et son absence totale de garantie du capital. Ce type d’investissement dépend entièrement de l’atmosphère économique mondiale. En revanche, historiquement l’investissement dans la pierre se révèle plus protecteur, quasi à l’abri des instabilités économiques et financières. Voici des formes d’investissement immobilier qui s’avèrent confortables et rassurantes.

L’investissement immobilier en SCPI

C’est l’une des formes de placement immobilier les plus stables. Également appelé investissement « pierre papier » dans le jargon immobilier, il consiste à placer son argent dans un parc immobilier géré par une société de gestion. Cette dernière s’occupe de la gestion de tous les biens immobiliers en SCPI grâce aux fonds des investisseurs. Elle s’engage également à leur verser trimestriellement les revenus fonciers au prorata.

L’investissement en SCPI présente plusieurs avantages. On cite notamment l’allègement de la gestion administrative, financière et logistique des biens immobiliers. Vous bénéficiez d’un confort et d’une sécurité accrue en matière de revenu, car ce genre d’investissement présente un profil de risque qualifié de prudent car mutualisé sur plusieurs biens immobiliers. Pourtant, il est facilement accessible à partir d’une certaine somme, généralement 1000 €.

Avant d’investir dans ce domaine, l’avis de Periance Conseil, expert en fonds de placement immobilier, peut vous être d’une grande utilité. Ces spécialistes peuvent vous conseiller sur le type de placement immobilier idéal.

Investir dans un immeuble de rapport

Opposé à la copropriété, on entend par investissement en immeuble de rapport, l’acquisition d’un immeuble entier par un seul propriétaire, et ce, dans un but locatif. Cette pratique est l’une des plus anciennes en matière d’investissement locatif. Son principal atout est bien sûr la mensualité plus conséquente, car tous les loyers ne sont perçus que par un seul propriétaire.

On note également les avantages suivants :

  • prix d’achat au mètre carré abordable,
  • économie des frais de syndic,
  • impôt foncier moins élevé,
  • frais de notaire moins chers,
  • la possibilité de négocier au rabais les prix des gros travaux.

De plus, avec ce type d’investissement, vous pouvez obtenir jusqu’à 10 % de rendement locatif. En effet, le propriétaire peut, à lui seul, gérer son immeuble ou faire appel à une agence immobilière.

Immobilier : la location saisonnière ou de courte durée

Cette pratique toujours très tendance dans le secteur immobilier permet une rentabilité très intéressante aux propriétaires. La raison en est que l’affluence des demandes de locations saisonnières ou de courte durée ne cesse d’augmenter.

Toutefois, les requêtes se concentrent tout particulièrement dans les localités à forte potentialité. On entend par là les villes touristiques, les villes animées et dynamiques avec d’importantes opportunités professionnelles ou encore les endroits à forte concentration d’étudiants.

Ce type d’investissement peut être très fructueux si le bien se situe sur une place ou un lieu stratégique. De plus, hormis le fait de constituer un patrimoine immobilier, vous bénéficierez d’une rente sur le long terme.

Attention toutefois à bien gérer votre bien. Cette forme d’investissement locatif nécessite une grande capacité d’organisation de la part du propriétaire. En effet, vous vous occuperez vous-même de la gestion administrative, financière, comptable et logistique de l’immobilier, sans compter la communication et les moyens commerciaux.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.